Les stages de février, c'est fini !

Afin de clôturer ces stages de février, nous tenions à remercier nos trois animatrices préférées ; Heitiare et Reva pour les ateliers danses, et plus particulièrement Tiarehau, qui nous a accompagnés sur ces deux semaines pour transmettre un peu de son savoir auprès de nos stagiaires.


Pour l'occasion, nous lui avons demandé de nous en dire plus sur elle...



Tiarehau, peux-tu te présenter (tes origines, ton parcours sportif et professionnel, ta vie familiale…etc) ?

Je m’appelle Tiarehau, j’ai 35 ans, mariée et j’ai deux enfants. Je suis originaire de Tahiti. Je pratiquais le Volley-ball dans mon district de Hitiaa et je dansais dans des petits groupes.


Ensuite, je suis venue en France en tant que danseuse dans la Troupe de Terii TAPUTU basée sur Paris pendant un an et demi et c’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai connu mon mari Marama. Et cela fait 11 ans que je vis en France, sur Toulouse.


Je travaillais en tant qu’animatrice périscolaire pour la Mairie de Tournefeuille de 2011 à 2015.

Actuellement je suis en congés parental. Je veux particulièrement remercier Mamie Taputu car c’est grâce à elle que j’ai connu le monde de la danse professionnelle, les tournées de spectacles. Elle m’a également appris à confectionner mon propre costume.

Depuis combien de temps es-tu impliqué dans la musique et la danse tahitienne ?

Je danse depuis l’âge de 3 ans. Dans la commune où je vivais, tous les weekends, il y avait des animations, de la musique, des rassemblements de groupes de danse.

Comment as-tu intégré notre jeune association « Ori Heitiare Tahiti » ?

J’ai connu l’association « Ori Heitiare Tahiti » lors d’un festival polynésien qui s’est déroulé en août dernier à Castelnaudary.

Tu as vécu les stages vacances de février à Soupetard et à L’Union, quel était le programme et comment tu t’es organisé pour animer les journées de stage ?

J’ai vécu une première et belle expérience en partageant mon savoir-faire, ma culture aux personnes curieuses de connaître cette passion.

Le programme était déjà établi, à savoir deux ateliers : initiation à la danse tahitienne et confection d’accessoires. Nous étions deux intervenantes et je gérais l’atelier de confection.

Une complicité régnait entre nous deux et on s’entraidait.


Est-ce que c’est une première pour toi et quel est ton ressenti ou tes impressions ?

Ce fut une première, il y avait une bonne ambiance, nous avons passé de bons moments,

de nouvelles connaissances, nous avons beaucoup partagé notamment avec les adultes qui aiment notre culture.


As-tu une autre passion ?

Danser et confectionner ce sont déjà des grandes passions qui occupent bien mes journées. J’aime créer, donner, partager mes connaissances.


Un dernier message ?

Garder notre culture, de ce que nos parents nous ont appris car beaucoup de jeunes d’aujourd’hui l’ont oublié.

De plus, je voudrais remercier particulièrement ma petite famille, mon mari et mes 2 amours et ainsi notre association Ori Heitiare Tahiti, présidée par Eddy ETAETA, de m’avoir fait découvrir les centres de vacances pour partager mon savoir-faire.

C'est nous qui te remercions Tiarehau ! Maururu Roa !



  • envelope
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

© 2017 by Ori Heitiare Tahiti & MyBeeCommunication

Toulouse - L'Union

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now