Mai 2018 - Poerani

Aujourd'hui nous vous présentons l'une de nos jeunes danseuses, qui fait partie de l'école depuis le début : la toute belle Poerani. L'occasion pour nous de lui (re)souhaiter un bon anniversaire (c'était le 3 mai).


Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour je m’appelle Charlotte, mais aussi Poerani (perle du ciel) et Hereiti qui signifie petit amour. Je suis née à Papeete en 2008 et suis une enfant faa’amu. Je viens d’avoir 10 ans et suis en CM1.


On a pu apercevoir votre passion pour la danse tahitienne alors expliquez-nous pourquoi ? Et depuis combien de temps dansez-vous ?

Je fais de la danse depuis l’âge de 4 ans, la première fois c’était avec l’association des étudiants de l’AEPF. Et il y a deux ans, j’ai rejoint l’école de danse Ori Heitiare Tahiti.

Que retrouvez-vous de particulier dans cette danse traditionnelle ?

Ce que j’apprécie, c’est que chaque geste a une signification et dès les premiers cours, Heitiare nous a expliqué la signification de ces gestes, ainsi que la traduction de certains mots et chansons, qui nous permettent à ce jour de poser un geste sur un mot, ce qui facilite la mémorisation du pas avec le temps.

De plus, il y a différentes façons de danser, avec les « aparima » on doit apprendre à être sensuelle et avec les « otea » qui sont plus rythmés, on travaille l’ensemble des pas que l’on a appris.


Comment avez-vous trouvé l’école de danse à L’Union et comment s’est faite votre inscription à Ori Heitiare Tahiti ?

Une amie m’avait informé qu’il y avait sur l’Union une école de danse. Mes parents m’ont inscrite et comme ça je peux m’imprégner de ma culture.


Avez-vous une autre passion ?

En plus de la danse, j’aime bien lire, faire du vélo et du patin à roulettes.

Est-ce que vous en parlez auprès de votre entourage (famille, amis…etc) ?

Quand j’en ai l’occasion, autour de moi je parle de l’école de danse.

Comment trouvez-vous l’ambiance au sein de l’école de danse ou l’esprit avec les autres filles ?

J’aime aller aux cours de danse le samedi matin et j’y retrouve des amies faa’amu comme moi mais aussi d’autres enfants. L’ambiance y est super et Heitiare notre prof de danse nous apprend beaucoup de choses. En ce moment, on prépare le gala de fin d’année, on apprend les chorégraphies.



Avez –vous déjà participé à des spectacles de danses tahitiennes ?

J’ai déjà fait des spectacles, pour le Téléthon, un spectacle de fin d’année l’année dernière. Et avec l’association des étudiants de PF, j’ai fait aussi un spectacle.

Avez-vous un message à partager ?

Je pense que le rassemblement d’enfants faa’amu le 19 mai est très bien, pouvoir rencontrer d’autres enfants comme moi qui sont adoptés. Cela peux me permettre de connaître leur ressenti par rapport à l’adoption, comment le vivent-ils, et aussi tout simplement pouvoir échanger et se faire de nouveaux amis. A travers aussi ce rassemblement, ça permet de faire connaître mon école de danse Ori Heitiare Tahiti.

Le message que j’ai envie de faire passer, c’est qu’à travers la danse je retrouve la culture de mon pays de naissance. C’est aussi un bon moyen d’expression corporelle et gestuelle.
  • envelope
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

© 2017 by Ori Heitiare Tahiti & MyBeeCommunication

Toulouse - L'Union

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now